Violations en Guinée : l’ONG COJEDEV sollicite une indemnisation provisoire des victimes

0 9

Une ONG guinéenne est préoccupée par les différentes violations qu’ont subit les populations mettant en cause l’État qui selon elle a failli à ses obligations de promouvoir, protéger et réaliser les droits de l’homme.

Pour cette ONG, bien avant l’indépendance de la Guinée et jusqu’à nos jours, des citoyens guinéens et leurs ont été et continuent d’être victimes d’exactions arbitraires, de répression dans l’exercice de certains droits civils et politiques, socioéconomique et culturels.

En dépit de tout ceci, l’ONG COJEDEV recommande « il faut qu’une appropriation nationale de la politique de justice transitionnelle de l’union Africaine soit entreprise par l’Etat guinéen à travers les départements de la justice, l’unité nationale et de la citoyenneté, l’institution nationale indépendante des droits de l’homme, l’administration du territoire, l’action sociale , la protection de l’enfance et la sécurité. »

En écoutant cette ONG, qu’il est « regrettable de constater que la justice guinéenne n’a, jusque là entrepris aucune action concrète pour mettre fin à l’impunité des nombreux cas de violations des droits de l’homme commis sur des citoyens. »

Face aux difficultés auxquelles sont quotidiennement confrontés les nombreuses victimes de violations des droits de l’homme l’ONG COJEDEV a entrepris une action de plaidoyer pour une indemnisation provisoire des victimes de violations des droits de l’homme de la période 2010-2019.
Lemeridiengn.com
Tél :00224 622 36 84 68

Leave A Reply

Your email address will not be published.